Mon Ubuntu Party 12.10 à la cité des Sciences - 18 novembre 2012

Les 17 et 18 novembre 2012 avait lieu la traditionnelle Ubuntu Party, organisée par Ubuntu Paris|http://ubuntu-paris.org/] à la Cité des Sciences et de l'Industrie. J'y étais le dimanche, tout comme à celle de mai.

J'avais initialement prévu de me porter volontaire pour être installeur ... et avais oublié de noter la date. J'avais donc prévu d'assister aux conférences sur OpenStreetMap, éventuellement en venant avec une amie ...

Je suis donc venu tout seul, le dimanche vers 16h, avec mon netbook et une question :-)

Non-fonctionnement de ma clé 3G

Ayant fait la montée en version 12.10 de ma 12.04 LTS, j'avais constaté que ma clé 3G (Alcatel Onetouch) ne fonctionnait plus. C'est d'ailleurs en voulant poster la question sur le Forum ubuntu-fr que je me suis rappelé de cet événement.

Question qui à priori ne devait prendre que quelques minutes ... et qui a conduit à la réinstallation du système. Il est vrai que le diagnostic a pris quelques secondes, c'est la tentative de résolution qui a elle connu quelques difficultés.

Lorsqu'on branchait la clé une erreur était signalée. Un petit tour sur le launchpad a montré que le problème est connu et qu'il sera probablement corrigé d'ici peu.

Une solution de contournement est alors tentée : installer les backport wireless. ces pilotes réseau ont fait s'écrouler le serveur graphique !

Après plusieurs essais infructueux et contraint par le temps, il a été décidé de procéder à une réinstallation du système. Ayant une configuration standard et un /home séparé, cela s'avérait plus rapide que de tenter de régler le problème.

32 ou 64bits ?

Au moment où mon installeur m'a dit qu'il n'avait pas de version 64bits sous la main et qu'il allait donc m'installer une 32bits j'ai été surpris.

En effet, la raison de la présence d'une 64bits sur mon système venait du fait que mon système possèdait plus de 4Go de RAM.

J'ai donc découvert l'existence de l'extension PAE du noyau, et quelle ne fut pas ma surprise : tous les logiciels n'étant pas disponibles en 64bits, ça réglait par la même occasion plusieurs autres de mes problèmes !

C'est toutefois une 12.10 qui a été réinstallée, ce qui a au moins permis de vérifier qu'il s'agissait bien d'un problème de version.

Bilan

Même si la tentative de résolution de mon problème a été quelque peu folkorique, cette Ubuntu Party a à nouveau été une bonne journée.

Pour la prochaine je vais essayer de faire parti des installeurs et peut-être d'assister à des conférences.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet