La vélibienne 2011

Aujourd'hui avait lieu la 2e édition de la vélibienne, la randonnée en vélib' (ou en vélo perso).

4 parcours étaient disponibles : j'ai suivi celui qui partait de l'Opéra.

Petit compte rendu de la journée.

La préparation

Des vélib' avaient été mis gracieusement à disposition pour les 600 premiers inscrits. Je n'en faisais évidemment pas partie, étant donné que j'ai décidé d'y participer la veille au soir.

Pour la petite histoire, j'étais en train de réfléchir à ce que j'allais faire de mon dimanche, quand j'ai entendu un spot publicitaire de l’événement à la radio. J'en avais déjà entendu un, mais pas vraiment percuté ^^"

L'année prochaine ce sera différent !.. enfin si je suis assez rapide, puisque "le nombre d'inscrits a été atteint en moins de 48h" (via blog vélib').

Le vélib'

Aujourd'hui j'ai fait d'une pierre deux coups : première rando en vélib' ... et première fois que je prenais le vélib' !

Comme je ne connaissais pas le système de réservation, malgré un tour sur le site, je suis donc arrivé assez tôt dans une station proche de mon point de départ. De plus, c'était le meilleur moyen d'avoir un vélib' de dispo : il y avait suffisament de vélib' dispos, j'ai même pu aller manger sans avoir à faire le pied de grue devant la station.

Et dans l'hypothèse où, y allant la fleur au fusil je n'aurais pas trouvé de vélib', ce n'était pas un problème : il faisait beau aujourd'hui sur la capitale et j'aurais fait mon touriste (pour le coup je l'ai fait après la rando) cool.

Mise en place et départ

J'avais près de 30 minutes d'avance lorsque je suis arrivé sur zone, et déjà les premiers étaient en place, tandis que d'autres venaient percevoir leur vélib' (ainsi que des goodies, je suis jaloux !).

Certains ont également reçu un dossard en papier de l'événement : en théorie on aurait dû nous en donner, en pratique je n'ai rien vu venir. Pas grave, puisque l'année prochaine JE SERAIS dans les premiers inscrits, j'aurais tous les trucs qui seront distribués et je pourrais me la p... :)

A 14h00 tout le monde était sur les starting-block et commençait à faire tinter les sonnettes, moi y compris, ainsi qu'à applaudir ... je ne sais trop quoi (mais je l'ai quand même fait, par conformisme).

14h15 c'est parti mon kiki \o/

Des débuts laborieux

Il est normal que dans les premiers mètres on soit roue contre roue, mais peu à peu le flot des vélib' se dilate et on commence à bien rouler ... avant d'être stoppé net par un feu rouge !

C'est étonnant, il m'avait bien semblé avoir vu un cycliste avec un dossard rouge marqué STAFF. S'en est suivi une portion, certes assez courte, qui était relativement dangereuse, puisque non encadrée.

Tout ça pour se trouver à l'arrêt pendant plusieurs looongues minutes dans une ruelle. Vous savez, le genre de moment où on se dit "si ça continue comme ça, j'me barre".

Et là, on a entendu une incantation qui raisonne encore à mes oreilles : "Restez groupés, ne respectez pas les feux".

Ballade dans Paris

Une fois que cette consigne a été donné, et accessoirement quand la circulation a été bloquée par les organisateurs, la vélibienne a vraiment commencée. Même si à certains moments ont était à l'arrêt pour attendre les derniers, le reste du temps ça roulait bien et donc c'était sympa.

A certains moments s'en était même jouissif : même si je n'ai pas le plaisir l'expérience de la circulation parisienne, je pense pouvoir dire que le fait de pouvoir remonter le Boulevard Haussmann et d'autres grosses artères, en empruntant une voie réservée aux vélos, était quand même un privilège qui nous était accordé.

De plus, à ma surprise, le vélib' est assez agréable à manier, même au ralenti dans une montée.

Demi-tour, gauche !

Tout près de l'arrivée, après avoir été rejoint par un autre groupe, on s'est retrouvé à l'arrêt ... sur une avenue. Etonnant, tout le reste du parcours cela s'était produit dans des ruelles.

Et là, un de ses moments magiques où la réalité dépasse la fiction : "Demi-tour tout le monde !" Assez incroyable, mais il semble y avoir eu une loose topo de la part des organisateurs.

Le plus drôle dans l'histoire est que cela s'est passé à une rue de l'arrivée.

Le mot de la fin

Comme il ne m'a pas semblé y avoir d'animations au niveau de l'arrivée, je me suis rapidement mis en quête d'une station vélib'. C'était l'une de mes inquiétudes, le taux de disponibilité des stations proches étant directement lié au nombre de personnes n'ayant pas de vélib' gratuit, ou leur propre vélo, et à la rapidité pour atteindre ces stations.

Et là, ironie du sort, je me suis retrouvé bloqué par ... une rando à roller ! J'avoue avoir regretté d'avoir nargué salué les automobilites que nous bloquions lors de la vélibienne ...

A noter également, même si c'est hors sujet, qu'il y avait près de la zone d'arrivée le Famillathlon. En ce qui me concerne, j'ai juste assisté à la fin de démonstration des gymnastes de la Brigade d'Intervention de la Préfecture de Paris.

Commentaires

1. Le 26 septembre 2011, par farfadette

Eh bien moi qui suis depuis un moments sur paris déja je ne connaissais pas du tout ! Bon faut dire que j'ai meme jamais essayé les velibs ... trop dangereux avec les bus, les taxis, les voitures tout court !!!
En tout cas tu as l'air de t'etre bien amusé ;)

2. Le 26 septembre 2011, par mimie cristal

aaah ! enfin tu as testé ?! ça avait l'air sympa ! surtout le "ne respectez pas les feux !" j'ai adoré lire ton article, on y voit des mots typique de l'armée : arrivé sur zone, la topo.... moi j'aurai dit arrivée sur place, et j'aurais parlé de l'itinéraire.... ça fait ++ pro ton article quand meme ! lol

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet