Ubuntu et moi : 5 ans et plus ...

Dans mon billet Ubuntu j'esquissais en quelques lignes une présentation d'Ubuntu et de ce que cette distribution représente à mes yeux.

J'ai décidé de faire ici une rétrospective de mon utilisation de GNU/Linux, dans le but d'expliquer comment j'en suis arrivé à faire d'Ubuntu le seul système présent sur mon portable, voire même mon préféré.

"Ubuntu" est un terme Africain qui veut dire "je n'arrive pas à configurer Debian". (source)

Premier contact

Je ne saurai pas dire avec précision quand est-ce que j'ai vu GNU/Linux pour la première fois, mais si je me base sur la date d'édition d'un ouvrage que possède mon grand frère sur le sujet, cela doit avoisiner 1997. C'est effectivement mon aîné qui est à l'origine de cette rencontre, même si elle s'est avéré improductive à l'époque.

Après m'avoir dit qu'il avait installé "Linux" (Red Hat en l'occurence), il me proposa de me montrer. Cela a dû donner une discussion similaire à cela :
- Tu vois, c'est un truc qui ressemble à Windows
- Sympa, ça fait des truc spéciaux (non possible sous Windows) ?
- Non, tu sais c'est juste un autre système d'exploitation (un machin pour exécuter des programmes)
- Mouais, je ne vois pas bien l'intérêt ...

C'était une époque où le simple fait de savoir installer Windows me donnait l'impression d'être un "hacker". Je demande officiellement pardon à l'ensemble des étudiants du MIT ... je n'avais que 10/12 ans.

Mandrake

Ce dont je suis sûr, c'est que Mandrake a été la première distribution que j'ai installé sur mon ordinateur. C'était alors la version conseillée aux débutants francophones.

Mis à part le fait que cela m'a permis d'expérimenter la procédure d'installation du système et de m'occuper des questions de système de fichier, on ne peut pas dire que cela avait donné de bons résultats.

J'avais pourtant acheté de la documentation ainsi que le Linux+ consacré à Mandrakelinux Community 10.1, avec ses 7 CD, mais je ne m'étais probablement pas suffisamment investi pour pouvoir en tirer quelque chose.

Il faut noter que je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, où l'on ne disposait pas de box fournissant des ports Ethernet ... mais où l'on se connectait avec des modems USB. Je me souviens avoir copier/Coller imprimé/recopié des commandes pour faire marcher mon Speedtouch 300, sans succès.

De plus, la compatibilité matérielle n'était pas au niveau d'aujourd'hui, sans compter le fait qu'une partition de 5Go représentait alors une grosse partie du disque dur.

Ubuntu

La plus vieille trace que j'ai en ma possession d'Ubuntu est un CD-R d'Ubuntu 5.10. Toutefois, comme semble l'attester ce post, il semblerait que j'étais déjà utilisateur d'Ubuntu en septembre 2005.

Il est donc probable que la première version d'Ubuntu que j'ai installé soit la 5.04. Je peux donc dire que c'est à la fin du lycée, probablement dans le courant de ma terminale, que j'ai réellement commencé à utiliser le système.

Je me souviens également (pour avoir assidûment pratiqué PPR) avoir travaillé dessus en cours peu avant les vacances de Noël, j'avais d'ailleurs fait distribution de CD récupéré sur Shipit à cette occasion.

Depuis j'ai globalement toujours eu Ubuntu d'installé sur mes ordinateurs, en cohabitation d'autres systèmes d'exploitation (Windows et/ou MacOS, pour ne pas les nommer).

Et après ?

Aujourd'hui, Ubuntu est le système d'exploitation de mon ordinateur portable personnel et répond pleinement à tous les usages que je souhaite en faire.

Je reconnais avoir un profil assez idéal, faisant principalement de l'Internet et de la bureautique, utilisant en majorité des logiciels libres et multiplateformes, jouant relativement peu - qui plus est avec des jeux ayant près de 10 ans.

Je reconnais également être devenu dépendant des bureaux virtuel et au widget qui Force une application ayant un comportement anormal de quitter.

Gardez-le pour vous, mais mon père est - petit à petit - en train de se convertir :)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet